18/01/2010. Les Kangourous du Breuil.

On a cru d’abord à une blague : Gérard et Sandrine élèvent des kangourous !

Tout le monde s’est étonné en voyant à la télévision ces herbivores tout en pattes arrières faire des bonds prodigieux (8 mètres) en s’appuyant sur leur queue. En Australie oui mais pas chez nous en Creuse, il y fait trop froid ! Et bien ce n’est pas un canular. Trois petits marsupiaux, d’un mètre (ou plus leur queue est si longue...), deux femelles (1 an) et un mâle (1an et demi) de la race Wallaby vous regardent d’un air aussi étonné que le vôtre en se demandant bien ce que vous leur voulez. Leurs grandes oreilles sont braquées sur vous comme des paraboles sur un satellite. Un éclair de flash et les voilà qu’ils détalent avec souplesse et rapidité comme montés sur des ressorts.

Quant au froid, ils semblent très bien s’en accommoder, se réfugiant au besoin dans leur abri paillé. Venant des Deux Sèvres il faut dire qu’ils sont acclimatés, leur nourriture est faite d’herbe, de foin et de quelques granulés comme tout herbivore domestique. Pour cette espèce pas de saisons des amours, ils s’accouplent toute l’année. Eux aussi.

Nous remercions Gérard Pradeau et Sandrine Loubat, les producteurs des fameux fromages de chèvres « Lou Baraka » (voir notre rubrique « Commerces et Services ») de nous avoir permis de montrer leurs protégés, charmantes petites bêtes à qui nous souhaitons pleine prospérité.

Photos de Corinne ADENIS.
Texte de Sandrine LOUBAT, Gérard PRADEAU et Jean-René DUFOUR.