06/03/2010. Théâtre à St Priest la Feuille.

Le Samedi 6 Mars, peu après 20h 30 - car il faut compter avec le quart d’heure Creusois - Jacques Aufort, président de la troupe théâtrale « Les Saltimbanques » remercie la fidèle assistance réunie dans la salle des fêtes. Le groupe démarre sa nouvelle « campagne théâtrale » en réservant la première à notre commune.
En première partie ce sont les « espoirs » qui montent sur les planches. Magnifiquement dirigés par Chantal Lepeytre et Janine Coupart, les plus jeunes "ceux de l’école primaire" vont jouer des sketches : une histoire de piqûre (où ? comment ?), un remake de Fernand Reynaud, une petite satire sur le monde compliqué de l’éducation où les réformes sont toujours en train. Bravo aux coachs qui leur ont appris à parler suffisamment fort et d’une voix distincte afin d’envoyer au public des réflexions hilarantes avec l’innocence de l’enfance. Les Adolescents, sous la houlette de Jean-Claude Durozier en récitant quelques chansons de Brel donneront un éclairage nouveau à la poésie exprimée par le grand Jacques.
Voici avec la deuxième partie « Pilote de guigne » une comédie de Patrick Stéfan mise en scène par Jean-Claude Durozier. On y trouve une véritable collection de personnages pittoresques. Jugez plutôt (ils sont cités dans le désordre) : un pilote de ligne sur le déclin (Jacques Aufort), don Juan et menteur quand ça l’arrange, des bourgeoises, l’une qui se croit décoratrice de génie (Dominique Galland), l’autre qui aimerait l’aventure (Christiane Mandoux) mais ne peut se passer des sous de son ivrogne de mari (Jean-Claude Durozier), personnage falot étouffé par sa femme, une hôtesse de l’air (Emilie Moreau ou Christelle Pingard) avide ...d’argent, un agent immobilier (Christophe Leclainche) bourré de tics et débordé, une commère indiscrète, (Josiane Vigroux Aufort) rombière à l’affût des moindres péripéties. Magnanime, le majordome (Jean-Michel Moreau) essaie de palier aux manigances des uns et des autres et aux aléas de l’histoire. La pièce se passe sur une terrasse accolée à la maison aux abords immédiats d’un puits (porte malheur ?) dans lequel tombent différentes choses... La vérité sortira-t-elle du puits ?
Si vous joignez à cela un nombre important de jeux de mots, des acteurs qui rient eux-mêmes de la situation cocasse où leurs personnages se trouvent, une « régie » qui assure, et il n’en faut pas plus pour passer un excellent moment. Bravo à tous.