27/02/2010 Sur les traces du passé.

Nous sommes le 27 février. Il est 8h30, sur la place du village, nous sommes un tout petit groupe, les plus courageux, les plus passionnés semble t-il. Il fait encore froid et depuis le chantier au Bec sur le lavoir et sa fontaine, les sorties de décembre et de janvier ayant été annulées en raison de cet hiver si rigoureux, l’association patrimoine n’avait pas repris de nouveau chantier. Aujourd’hui nous entreprenons de redonner vie à un ancien lavoir avec sa source, dans le bois de Mazeirat à proximité du village. (Derrière la maison de monsieur Bonjour)
A peine arrivé sur le site, nous avons l’agréable surprise de voir arriver d’autres membres de l’association. Finalement nous sommes une quinzaine avec comme mission de remettre ce site comme il devait l’être 30 ou 40 ans plutôt.
La source sort d’un puits en pierre. Il était autrefois recouvert de deux grandes pierres plates dont une a disparu. L’eau traverse le chemin en glissant dans une rigole de pierres plates et va rejoindre le lavoir un peu en contre-bas . Le groupe nettoie le pourtour de la fontaine, coupe les ronces, les branches basses, les broussailles...
Le lavoir est magnifique, les grandes pierres plates nous rappellent cette époque où les femmes du village réalisaient « leur bujade » en papotant entre elles.
Malheureusement, un côté du lavoir a été abîmé par le passage des tracteurs, des 4X4, ou autres véhicules. Nous nous mettons a récupérer toutes les grosses pierres du site. A partir de là, notre expert en construction, Daniel, commence à reconstruire le coté du lavoir les ajustant parfaitement entre elles.
Claude de son côté a passé la matinée à curer le fond du lavoir, dur dur pour les bras. Il est 11h30, nous avons mené à bien notre projet. Nous sommes tous très heureux d’avoir contribué à cette restauration de site.
Claude, Daniel, Frances, François, Jeannot, Jean-Jacques, Jean-Pierre, Kim, Michel, Monique, Peter, Stéphane se retrouveront ce soir là avec quelques autres membres pour fêter la chandeleur.
Texte de François Trindade