Une commémoration historique.

Un vif souvenir de mémoire s’est exprimé à Saint Priest la Feuille lors de l’anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale.

A dix heures la cérémonie au monument aux morts.
Partant de l’église, maire et son conseil municipal en tête, un défilé vient déposer une gerbe au monument aux morts. A l’issue de la minute de silence, M Neveu, maire prononce quelques phrases dont nous évoquons quelques mots : La commémoration de la fin de la 2ème guerre mondiale est celle du triomphe de la démocratie contre la barbarie nazie. Le 8 Mai 1945, la France en renouant avec les valeurs fondamentales a retrouvé son âme. On se doit de le rappeler.


Inauguration des rues Pierre Louyat et des frères Stein.
La nombreuse assistance se dirige vers le nouveau lotissement où est dressé un chapiteau. M Neveu prononce une allocution dont nous rappelons l’esprit. En donnant le nom de ces rues à trois héros de la Résistance, nous voulons honorer tous ceux qui sont morts pour nous, ici en combattant ou en déportation. Pierre Louyat (19 ans), Jean et Robert Stein (19 et 15 ans), originaires de Lorraine étaient réfugiés dans notre commune. Ils prirent les armes et s’engagèrent dans la 1ère compagnie des Corps Francs qui lutta de l’intérieur en accompagnement du débarquement allié. Ils succomberont sous les coups de la sinistre brigade Jesser. Les frères Stein furent tués le 16 Juillet 1944 dans une embuscade à La Pouge en combattant et en protégeant leurs camarades. Pierre Louyat fut fusillé le 17 juillet 1944 à Cosnat commune de Vidaillat suite à l’attaque de son cantonnement. Tous trois ont été décorés par la Nation, recevant la Croix de guerre avec étoile d’argent à titre posthume. Je fais le vœu pour qu’à l’avenir ces noms de rues ne restent pas sans signification, qu’on le rappelle aux enfants à l’école et montrons nous dignes de leur sacrifice, soyons à la hauteur de la France qu’ils ont défendue.
Alors, dans le plus grand silence, les élèves du cours moyen de l’école de St Priest la Feuille, Lizières et Chamborand, fort bien encadrés par leur maîtres, vont réciter puis entonner « Le Chant des Partisans » devant l’assistance recueillie.


L’exposition « La résistance en Creuse ».
Le maire convie tout le monde à la mairie au vernissage de cette exposition organisée par « Les amis de la bibliothèque », « Les Amis de la Résistance » et « l’ANACR ». Isabelle Verbrugghe, présidente de la première de ces associations remercie les présents, les autres associations ainsi que le Conseil Municipal pour avoir été associée à cette journée. Elle rappelle l’engagement fatal d’Auguste Coulon, ancien maire de St Priest la Feuille mort en déportation.
Raoul Vaugelade, président des Amis de la Résistance, remercie à son tour l’assistance, rend hommage à tous les maquisards, aux gens de St Priest la Feuille. Il fait plusieurs rappels des actions engagées par le maquis, notamment celles qui se sont passées sur le territoire communal. Selon lui, pour lutter contre le harcèlement des résistants depuis 1943, les occupants à défaut d’atteindre leurs auteurs, s’en prirent aux leaders politiques. Sans doute est-ce ainsi que fut arrêté en Octobre 1943 Auguste Coulon, pour l’exemple. Les nombreux et magnifiques panneaux constitués relatent un fait accompagné d’un témoignage. Leur illustration les rend fort agréables à consulter. M Gilbert Coulon, (fils d’Auguste Coulon) évoquera l’un des épisodes les plus connus : le déraillement du « train du pinard » le 13 Août 1943.
Après avoir rappelé que cette magnifique exposition restera visible toute la semaine aux heures d’ouverture de la mairie, M le Maire invite tout le monde à prendre le pot de l’amitié.
(Article écrit par Jean-René Dufour)