SOMMAIRE :

Année 2017
Numéro 66
Octobre ; Novembre ; Décembre

POURQUOI AVONS-NOUS CHOISI DE RESTER A LA SEMAINE DE 4.5 JOURS ?


Quelques jours avant les vacances d’été, le gouvernement a laissé le choix aux communes de revenir à 4 jours d’école ou de continuer avec 4.5 jours. Nous avons décidé de maintenir la semaine de 4.5 jours, pour cette année scolaire, et ce pour plusieurs raisons :
- il nous a paru nécessaire d’entamer une réflexion au niveau de la nouvelle Communauté de Communes afin de mettre en place une même organisation partout. Certaines mairies ont toutefois souhaité faire un autre choix dès cette rentrée pour des raisons diverses et variées mais elles sont minoritaires sur notre territoire
- Pour ce qui concerne notre commune, nous sommes persuadés que l’organisation mise en place a permis aux enfants de découvrir des activités que la plupart d’entre eux n’auraient jamais pratiquées : arts du cirque, perception du corps, hip hop….
- L’Etat nous aide encore financièrement (pour cette année scolaire au moins) à raison de 45 € par an par enfant et nous percevons une aide équivalente de la Caisse d’Allocations Familiales. Ceci ne couvre pas tous les frais, loin de là…
- Nous avions déjà travaillé en amont avec la MJC pour organiser les activités pour cette année scolaire et il ne faut pas oublier que des emplois sont en jeu (ceux des animateurs). Revenir en arrière dans un délai aussi court entraînait des conséquences importantes à ce niveau et nous nous étions engagés (du moins moralement).

Une enquête menée par les délégués de parents d’élèves a mis en évidence le fait que la grande majorité d’entre eux sont pour le retour aux 4 jours de classe. Certains (minoritaires) ont toutefois fait savoir qu’ils étaient pour la semaine de 4 jours mais avec maintien des activités. Là c’est impossible car nous n’aurions plus les aides de l’Etat. En effet, les Temps d’Activités sont pendant le temps scolaire. En outre, mettre en place des activités sous la responsabilité de la mairie nécessiterait de mettre en place un Accueil de Loisirs Sans Hébergement or la compétence des ALSH est de la Communauté de Communes et ne se décide pas en aussi peu de temps…. C’est pourquoi nous avons souhaité prendre du temps pour mener une réflexion au niveau de la Communauté de Communes.

Si nous avions été prévenus en amont de cette possibilité de déroger aux 4.5 jours nous aurions pu prendre une décision différente. En conséquence, après discussions avec les collègues maires des autres communes, nous avons décidé de poursuivre encore cette année. Nous allons retravailler sur ce sujet d’ici la fin de l’année scolaire.

Josiane VIGROUX AUFORT